Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/08/2017

Lisa Milo promet l'amour Jusqu'au petit Jour

Lisa Milo, Jusqu'au petit jour

Lisa Milo nous parle d'amour avec Jusqu'au Petit Jour, déclaration qui fait monter le mercure du mois d'août.

A 23 ans, Lisa Milo dévoile un second single, Jusqu'au Petit Jour, qui fait suite au titre Renaissance déjà chroniqué sur le blog.

Nouvelle chance pour découvrir Lisa Milo et son beau brin de voix, donc ! Après Renaissance qui nous a mis la chair de poule, voici un titre plus léger et ultra efficace, une bluette d'été tout sauf désagréable, comme la variété en sortait par dizaine autrefois et qui s'appelle Jusqu'au Petit Jour, sos ou déclaration d'amour envoyé à son amant, qu'elle va aimer jusqu'au petit jour, à moins qu'il s'agisse plutôt d'une fin de non recevoir à propos de la suite à donner.... à chacun d'interpréter.

Voici le clip de Jusqu'au petit jour :

Les paroles de Lisa Milo, Jusqu'au petit Jour :

Enchantée, bonsoir
Tu seras ma plus belle histoire
A raconter

J’ai pour seul espoir
Que le jour soit en retard
Pour te garder

On a tant d’étapes à brûler
Avant que la nuit se consume
Et tant de baisers à voler
Avant qu’on y laisse des plumes

Tu seras mon grand amour
Jusqu’au petit jour

On veillera ce soir
On vieillira plus tard
Je le promets

Suis mon regard
Allez suis-moi on part
Sans se retourner

On a tant de rêves un peu fous
Avant que renaisse le soleil
Tant d’histoires à dormir debout
Avant que le jour se réveille

Tu seras mon grand amour
Jusqu’au petit jour

Lisa Milo, Jusqu'au petit jour

14/08/2017

Jérémy Chatelain reprend Bashung / Gainsbourg avec C'est comment qu'on freine

jérémy chatelain, c'est comment qu'on freine

Retour cinglant pour Jérémy Chatelain qui s'attaque avec brio à ce titre pas évident écrit pas Serge Gainsbourg et Alain Bashung et s'appelle C'est Comment qu'on freine.

Jérémy Chatelain livre sa version assez stupéfiante entre rap, chanson et électro, une réussite sombre et intrigante.

Il y a quelques mois, Jérémy Chatelain, révélé en 2002 lors de sa participation à la deuxième saison de l’émission « Star Academy », avait rompu un silence de dix ans avec le single « Je me rappelle». Il propose aujourd’hui « C’est comment qu’on freine », le second volet d’une trilogie en forme de manifeste, où le chanteur dévoile une esthétique qui n’appartient qu’à lui. Le coeur de Jérémy balançant entre la chanson française et le rap, ce titre jette donc un un pont entre ces deux terres éloignées, et séparées trop arbitrairement.

Voici le clip de C'est comment qu'on freine :

C'est comment qu'on freine a été mis en images par les réalisateurs Partel Olivia, à travers une vidéo hypnotisante et mystérieuse. On y retrouve Jérémy Chatelain jouant du piano alors qu’une jeune femme l’observe à bord de sa voiture, allant même jusqu’à faire des drifts tout autour de l’artiste et de l’instrument pour ne pas en perdre une miette. Une ambiance filmée à l’aube, inquiétante mais poétique.

C'est comment qu'on freine- Jérémy Chatelain

 

10/08/2017

Cali sèche ses larmes avec Je ne peux pas pleurer plus que ça

cali, je ne peux pas pleurer plus que ça

On retrouve Cali avec un clip pas vraiment estival : Je ne peux pas pleurer plus que çà, extrait de son dernier album Les choses défendues.

On découvre en vidéo « Je ne peux pas pleurer plus que ça », le troisième extrait de l’album « Les choses défendues » de Cali.

Voici Cali avec un clip pour ce titre intense : Je ne peux pas pleurer plus que ça. Cette chanson évoque la perte de l’innocence liée à la fin de l’adolescence et aux responsabilités qui incombent aux adultes, à la fin d’un amour ou même à la perte d’une être cher. Cali distille ainsi plusieurs messages qui forcément touchent chacun d’entre nous, ayant tous un jour ou l’autre vécu les situations et été affectés par les sentiments qu’il peint sur un rythme relativement enlevé et une mélodie de Alain Verderosa (Raphael, Alain Chamfort…) et Philippe Éstressangle (Etienne Daho, Miossec, Jeanne Cherhal…).

Voici le clip en question de Cali :

« Je ne peux pas pleurer plus que ça » est le troisième extrait du dernier album Les choses défendues de Cali (2016), après « I Want You » et « Sweetie », évoquant le drame des migrants.

On peut retrouvez Cali sur :
Vevo : http://www.youtube.com/subscription_c...
Facebook : https://www.facebook.com/brunocali
Instagram : http://instagram.com/caliofficiel
Site officiel : http://www.calimusic.fr

cali, les choses défendues